Trente ans après !

« […] il n’y a pas de bonne recherche sans un approfondissement personnel avec tout ce que cela implique d’investissement sentimental, de satisfactions qu’on y trouve, voire un peu d’érotisme intellectuel. » Paul Pascon , 1981.

En 1983, le secteur “Cultures du Monde’’ a pris naissance au sein du Centre d’Initiatives Artistiques de l’Université de Toulouse II- Le- Mirail. Ce nouvel espace s’est enrichi par la Fondation en 1984 de la revue Horizons Maghrébins-le droit à la mémoire-. Trois décennies d’activités artistiques et éditoriales méritent une respiration ou un instant de réflexion et de mémoire. Nous avons ouvert l’année 2014 par l’exposition Mur_murs de l’Empordà. Peinture de Cyril Torres et écriture de Gérard Prohias (voir les illustrations) : A l’ouverture de cette manifestation du trentenaire de la revue, le secteur ‘’Cultures du monde’’ a présenté au public toulousain une lecture poétique de Serge Pey, suivie d’une performance du trio : Le chorégraphe-danseur Abdeslam-Michel Raji qui a dansé, la violoncelliste Lisa Bause au violon et le peintre Cyril Torres a dessiné les gestes en captant l’instant interactif du chorésophe et de la violoniste . Ce numéro fait suite aux deux numéros précédents de la revue Horizons Maghrébins-le droit à la mémoire, les numéros 55 (2006) et 59 (2008), qui exploraient la thématique générale de l’alimentation au Maghreb et en Méditerranée. La rédaction doit ce travail au chercheur marocain Mohamed Oubahli. Il a ouvert ce champ de recherche à la revue Horizons Maghrébins. e dossier est consacré à la question de l’alimentation carnée, un sujet dont on a fait peu de cas jusqu’à aujourd’hui, en dehors de quelques études autour de la notion du sacrifice et de l’abattage rituel (voir la bibliographie établie, p. 206). Dans les sociétés maghrébines et plus généralement méditerranéennes, la viande occupe un rôle important pour sa fonction alimentaire que symbolique. Notre objectif est de tenter d’appréhender ce rôle, selon une approche pluridisciplinaire et comparative, à travers les déterminants économiques, agricoles, religieux, culinaires et socioculturels, du Moyen Âge à nos jours. Dans cette démarche, un intérêt tout particulier est donné aux aspects historiques, techniques, rituels et lexicaux. Le deuxième dossier offre au lecteur la possibilité de découvrir le peintre Bertrand Meyer-Himhoff. Membre du comité de lecture de la revue Horizons Maghrébins, il a donné à notre publication la chance de faire connaître des travaux d’artistes des deux rives de la Méditerranée. Je conseille vivement au lecteur de lire notre entretien avec lui (p. 230-236), pour comprendre sa présence amicale, qui honore la revue, dans ce volume. Merci, cher Bertrand pour ce bout de chemin parcouru ensemble. Le peintre se retire du bruit de ce monde pour se consacrer entièrement à la création picturale et poétique. L’historien Bernard Vincent est l’invité de ce numéro. Avec la traduction de son texte, la rédaction a voulu poursuivre le débat sur le thème de l’Espagne des trois cultures. La lecture des travaux de Bernard Vincent nous aide à grandir et à donner un sens à notre existence. Comment ne pas en être sensibles, nous, dans Horizons Maghrébins, qui ont fondé notre revue, avec une attention particulière au devenir des minorités.( lire notre présentation de Bernard Vincent, p.288).